Prévenir les inondations et respecter les crues pour préserver les terrains du territoire


Une crue : qu’est-ce que c’est ?

Une rivière est en crue lorsque son débit augmente sensiblement. Les crues sont un phénomène indispensable à la vie d’un cours d’eau et sont de véritables moteurs à la dynamique fluviale. Elles ont un rôle de régulateur, car, lors d’une crue, les eaux peuvent notamment contribuer à la recharge des nappes alluviales et des zones humides. Elles possèdent également un rôle d’épurateur dans le fonctionnement des écosystèmes aquatiques et de fertilisation des terres agricoles inondées.


Une inondation : qu’est-ce que c’est ?

Une inondation se produit lors des crues importantes, lorsque les eaux ne peuvent plus être contenues dans le lit mineur (lit ordinaire), débordent et envahissent le lit majeur, c’est à dire, l’espace occupé épisodiquement par le cours d’eau lors de ses plus grandes crues. C’est un phénomène naturel et indispensable au bon fonctionnement des milieux aquatiques. Les inondations ne deviennent problématiques que lorsqu’un enjeu humain s’est développé dans le lit majeur (activité économique, urbanisation, réseaux routiers…).

Les causes d’inondations ou d’aggravations problématiques peuvent être nombreuses : établissement d’un enjeu en secteur à risque (point bas), limitation des champs d’expansion des crues, augmentation de la vitesse des écoulements vers les exutoires (par drainage, imperméabilisation des sols, élimination de la végétation permanente et/ou ligneuse sur les versants …), aggravation des pics de crue par des travaux de recalibrage, curage ou rectification sur les cours d’eau, sensibilité des ouvrages à l’obturation, mauvais calage ou dimensionnement des ouvrages hydrauliques, l’absence d’entretien des cours d’eau par les riverains …



Débordement de la Nied allemande

Quel est le rôle du Syndicat des Eaux Vives des 3Nied ?

Le syndicat cherche à préserver les lits majeurs et les zones d’expansion de crue des cours d’eau afin d’éviter d’aggraver le risque d’inondation. Par ailleurs, pour limiter ce risque et éviter des protections classiques de génie civil lourdes et coûteuses, notre structure donne la priorité au fonctionnement des milieux naturels en visant la restauration des zones d’expansion de crue (en restaurant des zones humides, en supprimant des remblais, en favorisant l’inondation sur les secteurs à faible enjeu anthropique…).